Hearthstone, LoL, Starcraft 2 : ça rapporte combien de streamer du jeu vidéo ?

Liquid Amaz, arrivé deuxième de la Dreamhack Summer 2014Liquid Amaz, arrivé deuxième de la Dreamhack Summer 2014

Gagner plusieurs milliers d’euros par mois en streamant ses parties de jeu vidéo, c’est possible. Preuve en est : le joueur de Hearthstone Liquid’Amaz, pour ne citer que lui, arrive à en vivre et a transformé sa passion en métier, en combinant les revenus de ses diffusions et ses performances en tournois. Il est donc commun de vouloir tenter sa chance, et de diffuser soi-même ses propres parties dans le but de gagner de l’argent, d’autant que la PS4 et la Xbox One proposent toutes les deux une fonction de ce genre très simple à utiliser. Mais ce rêve est-il accessible à tous ? Combien peut-on gagner en streamant des jeux vidéo ? Que gagnent les joueurs les plus populaires ? Comment fonctionnent les différentes plateformes publicitaires ?

Tout le monde peut-il gagner de l'argent en streamant ?


Évidemment, il convient d’abord de préciser que les revenus qu’un internaute peut espérer générer sur Twitch, par exemple, peuvent varier énormément selon de nombreux paramètres. Le premier est évidemment l’audience, et Twitch a une règle assez claire à ce sujet : la première condition pour demander un compte partenaire, qui permet de diffuser de la publicité, est de justifier d’au moins 500 spectateurs en moyenne par diffusion. D’autres conditions sont également à remplir, comme le fait de diffuser du contenu de manière régulière, c’est à dire au moins trois fois par semaine. Ces conditions sont toutefois négociables directement avec le site, qui peut étudier les demandes au cas par cas.

Dailymotion, de son côté, est plus opaque sur les conditions qui permettent d’accéder à un compte partenaire, mais il semblerait que l’écrémage à l’entrée soit moins drastique que chez son concurrent : un simple formulaire est à remplir pour que la demande soit étudiée.

Qui paye le mieux entre Twitch et Dailymotion ?

Pomf et Thud commentent des matches de Starcraft 2 sur InternetPomf et Thud commentent des matches de Starcraft 2 sur Internet


Une fois ces conditions remplies, vous pouvez donc diffuser de la publicité, mais là encore il y a des règles à respecter. « Twitch impose une limite de 3 à 6 publicités de 30 secondes toutes les dix minutes », nous explique Hadrien Noci (mieux connu en ligne sous le pseudonyme de Thud), cofondateur du site Ogaming.tv. La rémunération de chacune de ces publicités est calculée selon plusieurs paramètres, le premier étant le CPM (coût pour mille), c’est à dire un prix correspondant à 1000 publicités vues par vos spectateurs. « Sur Twitch, le CPM par défaut se situe généralement autour de 3,5 dollars », nous explique un streameur régulier qui a souhaité garder l’anonymat. Mais celui-ci n’est pas fixe pour autant et peut-être négocié « plus une personne est importante, et plus elle pourra négocier son CPM », précise Thud.

Streamer : un jeu d'enfant

Streamer ses parties de jeu vidéo est devenu de plus en plus simple avec le temps, notamment avec la sortie des PS4 et Xbox One, qui proposent cette fonction d’un seul clic. Il est donc normal pour la plupart des joueurs de s’intéresser à cette nouveauté permise par nos machines. Nous vous avions récemment parlé des différentes possibilités qui s’offrent aux joueurs pour diffuser leurs parties sur Internet, via des plateformes comme Twitch ou Dailymotion. Sur PC, c'est une manipulation presque aussi simple que sur console avec en plus la possibilité de personnaliser sa chaîne et ses modes de revenus.

Le CPM n’est évidemment pas le seul paramètre à prendre en compte : il est notamment lié au taux de remplissage, c’est à dire au nombre de personnes qui verront effectivement une publicité lorsque celle-ci est diffusée. L’utilisation d’outils comme AdBlock chez vos spectateurs est donc une donnée à prendre en compte, puisqu’elle touchera directement vos revenus. « Dailymotion est toutefois réputé pour avoir une régie publicitaire plus performante que celle de Twitch », indique Thud. « Elle affiche un taux de remplissage en moyenne trois fois plus élevé que celui de Twitch. »

En plus de proposer un programme moins sélectif pour diffuser de la publicité, Dailymotion dispose également d'une régie publicitaire moins contraignante : « il n’y a pas de limite dans le nombre de publicités qu’un streameur peut diffuser », indique Thud à propos du site français, ce qui permet donc d’en émettre autant que vous voulez. Mais il faut savoir rester raisonnable, car « trop de publicités fait invariablement fuir les spectateurs », précise de son côté notre streamer anonyme.

Streamer, ça rapporte combien ?



Avec un CPM par défaut comparable entre Twitch et Dailymotion, il est simple de calculer que pour 500 spectateurs à un instant T, la diffusion de 3 publicités de 30 secondes peuvent représenter un gain d’environ 3 à 4 euros. En multipliant ce score trois fois par semaine sur un mois, nous atteignons donc péniblement une quinzaine d’euros engrangés, dans l’hypothèse où votre taux de remplissage est maximal. Il est possible de faire gonfler ces revenus à quelques centaines d’euros par mois en multipliant d’autant plus les pubs, ce qui est, nous l’avons vu, un risque de perdre des spectateurs.

Évidemment, ce calcul est purement théorique, et se base sur un nombre de 500 spectateurs, qui est la limite minimale annoncée par Twitch. Si nous prenons l'exemple d'un diffuseur populaire comme le joueur de Hearthstone connu sous le pseudonyme de Trump, qui affiche une moyenne de 25 000 spectateurs chaque soir, ou encore de Rabla, joueur de League of Legends qui totalise près de 400 000 abonnés, le même calcul nous permet de vite comprendre qu'il est même possible de vivre du streaming, pour peu que le nombre de spectateurs suive.

Quels autres moyens pour gagner de l'argent ?

Le joueur de Hearthstone, TrumpLe joueur de Hearthstone, Trump
Heureusement, il existe cependant des moyens de fidéliser vos spectateurs tout en récoltant de l’argent pour cela, et de manière très simple. Le système de souscription à une chaîne proposé par Twitch en fait partie. Vous pourrez en effet proposer à vos spectateurs de s’abonner à votre chaîne moyennant finance, pour un prix fixé par défaut à 4,99 dollars (environ 3,5 euros), qui tomberont directement dans votre escarcelle. Évidemment, ce système n’est valable que si vous êtes en mesure de proposer une contrepartie intéressante pour l’abonné. Cela peut se concrétiser, par exemple, par la possibilité d’utiliser des émoticones exclusives, ou d’accéder à un flux en HD si vous avez la possibilité de le proposer. En outre, les souscriptions peuvent se faire à vie, ou sur un abonnement mensuel, selon ce que le streamer décide.

Enfin, sachez qu’il est possible de faire appel à un système de dons de la part de vos spectateurs, qui pourront ainsi vous offrir la somme qu’ils jugent équitable pour vos diffusions. Vous pouvez passer par des outils simples, comme streamdonations.net, qui nécessite simplement de posséder un compte Paypal, afin de mettre ne place un système de don. Notez cependant que cela n’est pas un réflexe pour les spectateurs : « En quatre ans de stream, j’ai reçu un seul don, c’était il y a un mois, et il était d’un montant de 10 euros », nous raconte notre streamer anonyme. D'autres profitent néanmoins de certaines de leurs qualités, qu'ils mettent en avant pour motiver les spectateurs à donner : les membres de la communauté du Speedrun, qui consiste à terminer un jeu le plus vite possible, se lancent par exemple des défis qu'ils tenteront de relever si les dons atteignent une certaine somme. Cela nous amène à notre dernier point : votre propre publicité. N’hésitez pas à informer vos amis et vos contacts sur Twitter ou Facebook lorsque vous lancez une nouvelle diffusion sur Twitch. Cela pourra faire gonfler votre nombre de spectateurs, et donc potentiellement influer sur votre CPM, vos abonnés ou encore vos potentiels donateurs.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • WoBuGs
    "Avec un CPM par défaut comparable entre Twitch et Dailymotion, il est simple de calculer que pour 500 spectateurs à un instant T, la diffusion de 3 publicités de 30 secondes peuvent représenter un gain d’environ 3 à 4 euros. En multipliant ce score trois fois par semaine sur un mois, nous atteignons donc péniblement une quinzaine d’euros engrangés, dans l’hypothèse où votre taux de remplissage est maximal."

    II faut aussi multiplier par le nombre de fois que le streamer diffuse de la publicité, sur des sessions de plusieurs heures cela peut représenter beaucoup...
    0