Le Galaxy S5 arrive le 11 avril chez Free

La semaine dernière, Samsung a profité du Mobile World Congress de Barcelone pour présenter son dernier modèle de smartphone haut de gamme, le Galaxy S5. Rapidement, Bouygues Telecom a annoncé commercialiser l’appareil à son lancement, le 11 avril prochain, contre 649,99 euros nu. Les autres opérateurs sont restés muets, jusqu’à aujourd’hui pour Free Mobile.

Le quatrième opérateur français annonce proposer prochainement le smartphone de Samsung dans son offre de location, mise en place il y a de cela plusieurs mois. Comme tout le monde, il faudra toutefois attendre le 11 avril, date du lancement mondial par la marque coréenne. L’offre s’accompagne du forfait à 19,99 € (ou 15,99 pour les abonnées internet), qui s’est récemment vu ouvert à la 4G. La location se facture 12 euros par moi, soit un total de 31,99 euros mensuels pour profiter du dernier né de la gamme Galaxy… pendant deux ans. Rappelons qu’il s’agit d’une location et passé les 24 mois du contrat, il faudra rendre l’appareil, dans un bon état. Mais sur ce point, l’étanchéité de la résistance du Galaxy S5 devait permettre d’éviter des soucis avec son opérateur.

Lire : Smartphone : lequel acheter ? Comment choisir ?

Au total, la manœuvre revient à 767,76 euros sur deux ans, ou 671,76 pour les abonnés internet. Ce tarif s’approche du prix du téléphone nu (649,99 €), ce qui en fait une offre a priori intéressante. Rappelons toutefois que l’offre mobile de Free, en particulier la couverture 4G, est sujette à hésitation. Certes il est le seul opérateur à proposer un Fair Use de 20 Go, mais avec un peu moins de 1000 antennes — chiffres de l’ANFR du mois de février — contre plus de 5 800 pour Bouygues et 4 700 pour Orange, la couverture est loin d’être équivalente. Il faut aussi noter que l’opérateur ne dispose d’une licence 4G que pour les fréquences 2,6 GHz, n’ayant pas eu les moyens de suivre les autres opérateurs sur les fréquences « en or » des 800 MHz.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire