Galileo et le GPS travailleront ensemble

Le GPS, le système de navigation américain, et Galileo, la réponse de l’Europe, vont utiliser les mêmes fréquences, ce qui va permettre d’améliorer la réception des appareils de navigation. C’est une bonne nouvelle pour les utilisateurs : au lieu d’avoir une guerre entre les deux normes, on va pouvoir utiliser le même récepteur, et obtenir un positionnement encore plus efficace.

Galileo opérationnel en 2012

Galileo est toujours en phase de déploiement, actuellement seul un satellite est en orbite. On prévoit que les satellites seront tous en orbite d’ici 2010 avec un système totalement opérationnel en 2012. Le système GPS (à l’origine à usage militaire) est évidemment totalement utilisable actuellement, mais une mise à jour avec une amélioration des performances est prévue pour 2013. Enfin, il existe aussi un réseau de satellite russe, Glosnass, mais il n’est pas totalement utilisable.

L’analyse : Cette harmonisation des fréquences est très intéressante pour les utilisateurs : plus de précisions, une meilleure réception (avec plus de satellites) et une réduction des coûts : intégrer Galileo dans un récepteur GPS sera simplifié. Par contre, comme nous l’avons vu, l’arrivée de Galileo n’est pas pour tout de suite : environ 5 ans si tout se passe bien.