Game of Thrones : 1 million de téléchargements pour l'épisode 1 de la saison 3

Alors que le premier épisode de la saison 3 de Games of Thrones a été diffusé dimanche soir aux États-Unis sur la chaîne câblée HBO, il a déjà été téléchargé illégalement plus d’un million de fois en moins de 24 heures.

L’information, relayée par le site spécialisé dans le piratage Torrentfreak, indique que depuis sa diffusion dimanche soir, le nombre de téléchargement cumulés sur plusieurs trackers de torrents dépassait le million. Paradoxalement, malgré la diffusion sur la chaîne américaine HBO, les États-Unis apparaissent en tête parmi les pays ayant le plus téléchargé l’épisode avec 12,9 % suivis de près par le Royaume-Uni (11,5 %) et l’Autriche (9,9 %). En ne comptant que les villes, c’est Londres qui peut prétendre au statut de cité la plus pirate avec 4,3 % alors que Paris arrive à la seconde marche du podium avec 3,2 %.

Malgré ces statistiques qui pourraient énerver plus d’un diffuseur, la production de la série perçoit ces téléchargements comme une chance. « Je ne pense pas que HBO sera ravi, mais oui, d’une façon ou d’une autre c’est un énorme compliment. Pas seulement pour moi mais pour toute la série », a déclaré David Petrarca, réalisateur sur la série. Un constat que fait également HBO à travers Michael Lombardo, directeur des programme de la chaîne câblée. « Le piratage vient avec le fait d’avoir une série à grand succès sur une chaîne payante », a-t-il déclaré, complétant : « Je ne devrais pas le dire, mais c’est une sorte de compliment ».

En 2012, Game of Thrones a été la série la plus piratée de l’année. Afin de tenter de palier au piratage, HBO a déclaré que la série serait diffusée à l’international en version originale sous-titrée dans tous les pays du monde moins d’une semaine après la diffusion américaine. En France, le premier épisode de la saison trois est ainsi disponible depuis lundi soir sur Orange Cinema Séries pour les abonnés Orange.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire