GapGate, un nouveau scandale qui touche le Galaxy Note 4

Après l’iPhone 6 Plus qui se plie sous une forte pression, une nouvelle phablette s’offre un scandale. Et ce n’est autre que l’éternel rival Samsung qui en écope. Le nouveau Galaxy Note 4, présenté à Berlin lors du salon de l’IFA, souffrirait d’un petit problème de finition. Le site sud-coréen iTToday rapporte en effet que certains modèles seraient livré avec un petit espace entre l’écran et la structure du téléphone, un trou assez grand pour y faire passer une carte de visite.

Lire : iPhone 6 : le bendgate, c’est du flan

Cette particularité n’aura pas tardé à se voir affubler d’un nom : GapGate. Un porte-parole de Samsung a immédiatement réagi auprès de nos confrères de Trusted Reviews, mais peine à rassurer expliquant que « le problème rapporté n’affecte en rien les fonctionnalités ou la qualité du Galaxy Note 4 ». Difficile d’en être aussi sûr, ne serait-ce que si de l’eau s’infiltre par cette cavité. À le croire en tout cas, « tous les Galaxy Note 4 respectent nos standards d’assemblages et de contrôle qualité ».

La situation est plutôt cocasse pour Samsung, qui n’a pas hésité à se moquer de son concurrent Apple lors du « Bend Gate ». Un tweet avait été posté avec une photo du Galaxy Note Edge, un dérivé du Galaxy Note 4 équipé d’un écran dont une partie est incurvée, accompagné de la légende « Incurvé. Pas plié. » Le Galaxy Note 4 vient d’être lancé en Corée du Sud et s’est déjà écoulé à 30 000 exemplaires, soit la totalité du stock prévu pour cette première vague de vente. Il arrivera un peu plus tard chez nous, à la fin du mois d’octobre pour un prix qui dépasse les 700 euros.

Lire : [IFA 2014] Le Samsung Galaxy Note 4 est officiel

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire