Pluton nous ouvre son coeur

Un modèle virtuel conçu par Tanguy Bertrand & François Forget, deux scientifiques du Laboratoire de météorologie dynamique, fournit plus de détails sur Tombaugh, la région en forme de cœur sur Pluton. D’après ces chercheurs, l'insolation de la planète et la faible altitude de la plaine expliquent la concentration de glace et d'azote à cet endroit.

La simulation confirme les images prises par New Horizons

Pour expliquer la genèse du fameux cœur, les chercheurs ont reproduit virtuellement les cycles de trois gaz : l’azote, le méthane et le monoxyde de carbone. Ils ont découvert que sur cette plaine, la température est moins élevée tandis que la pression atmosphérique est plus importante. Dans ces conditions, la glace d’azote est maintenue dans le bassin et forme ainsi le fameux cœur.

La simulation explique également la répartition du monoxyde de carbone et du méthane sur la planète naine. Étant donné que la volatilité du premier est similaire à celle de l’azote, il est également emprisonné dans Sputnik Planum. Par contre, le méthane existe sous forme de givre au niveau des deux hémisphères de façon périodique. En effet, il est moins volatil que les deux autres gaz. Enfin, d’après les prévisions du modèle, la pression atmosphérique va baisser et les givres de méthane disparaitraient.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire