On ne Google pas n'importe comment

Google va devoir s’y faire : son nom vient d’être admis par l’Oxford English Dictionnary (Voir notre article intitulé Je google, tu googles, il google...), référence dans la langue anglaise, comme un verbe signifiant l’action d’effectuer une recherche sur le célèbre moteur. Seulement, la firme de Mountain View semble, contre toute attente, avoir du mal à se conformer à l’utilisation de son nom de cette manière, notamment quand ce sont les journalistes qui s’y mettent. Ainsi, l’équipe rédactionnelle du célèbre quotidien américain le Washington Post vient de recevoir un courrier manuscrit de la part des avocats de Google, leur expliquant comment bien utiliser le mot “Google”.

Google semble refuser qu’on utilise son nom comme un terme générique, et s’empresse de l’expliquer aux journalistes. Le fameux courrier explique qu’une telle utilisation du mot “Google” devait être évitée, et ne se gêne d’ailleurs pas pour donner des exemples d’utilisation correcte et incorrecte du mot en question, un peu comme votre instituteur à l’école primaire. Globalement, cela donne :

« Approprié : Il cherche son nom sur Google pour voir s’il est listé dans les résultats.

Inapproprié : Il se google. »

ou encore :

« Approprié : j’ai lancé Google pour retrouver quelqu’un présent à la dernière fête.

Inapproprié : j’ai googlé ce type. »

Google semble donc clairement refuser l’utilisation de son nom en tant que terme générique, comme le sont déjà le Kleenex, le Frigidaire, le Caddie ou encore le Photomaton. Cependant, s’il n’est pas trop contraignant de demander aux journalistes de changer leurs habitudes, il sera beaucoup difficile de faire comprendre au public que Google n’est pas un verbe, notamment quand ce dernier est entré dans le langage courant depuis bien longtemps... mais je vous laisse googler l’affaire (pardon, rechercher des informations complémentaires en utilisant Google).

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire