Les Google Cars ont droit aux petits excès de vitesse

Les Google Cars, ces fameux véhicules autonomes qui sillonnent depuis quelques années les États-Unis afin d'effectuer tous les tests inimaginables, sont théoriquement cantonnés à ne pas dépasser la vitesse autorisée. Or, l'un des ingénieurs de Google vient de révéler que la voiture était en réalité programmée pour dépasser cette fameuse limite.

Il ne s'agit pas d'une volonté de frauder avec le Code de la route. Les Google Cars ne peuvent dépasser que de 10 MPH (soit 16 km/h) la vitesse autorisée. L'ingénieur de Google, Dmitri Dolgov, estime en effet que dans certaines situations, si le véhicule venait à rouler trop doucement, il représenterait un danger. En conséquence, la voiture est capable de dépasser ponctuellement la vitesse autorisée. Ce qui ne signifie pas pour autant qu'elle en a le droit. On se dit que si elle était prise en "flagrant délit" devant un agent, le propriétaire pourrait être verbalisé. Mais la situation est assez ambiguë puisqu'il ne serait pas considéré comme responsable de la conduite, n'étant pas au volant au véhicule autonome...

Google a annoncé la prochaine commercialisation de ses voitures autonomes aux USA, lesquelles seront de toute façon limitées à 25 MPH (40 km/h) dans un premier temps. Ils devraient également être testés en Angleterre dès janvier 2015. On ignore cependant quand ces véhicules débarqueront dans l'Hexagone, même si le ministère de l’Économie a prévu d'effectuer des tests de véhicules autonomes à compter de l'année prochaine.

Pour ou contre la voiture connectée : 10 arguments pour se faire une idée

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire