La voiture autonome de Google sait tout faire (ou presque)

Depuis 2010, Google planche sur une voiture autonome, soit un véhicule capable d’emmener ses passagers d’un point A vers un point B sans intervention du conducteur. Aujourd’hui près de quatre ans après la première expérimentation sur les routes du Nevada, la société a décidé de faire le point avec une démonstration des capacités de sa voiture autonome.

L’essentiel des performances concerne la sécurité, véritable leitmotiv pour voiture autonome. C’est par un billet, sur son blog officiel, que Google a fait état des progrès de sa Google Car. Après plus d’un million de kilomètres sur les autoroutes, celle-ci s’est ensuite dirigée vers les centres-villes là où se situe son véritable challenge.

La Google car voit tout, même les cônes orange

Chris Urmson, le directeur en charge du projet, explique qu’en centre ville, la circulation est nettement plus complexe. Des piétons imprévisibles, des voitures qui peuvent surgir, d’autres véhicules garés en double-file bloquant ainsi une partie de la voie… les situations pouvant mettre à mal la Google car ne manquent pas. Mais selon ce cadre de la firme de Mountain View, ces situations pouvant sembler complexes pour l’œil humain restent malgré tout prévisibles pour l’algorithme d’un ordinateur. La voiture autonome de Google serait donc en mesure d’analyser ces paramètres et de modifier sa trajectoire et sa vitesse en conséquence.

C’est ce que démontre la vidéo publiée sur le blog. On y voit la Google car capable de détecter un rétrécissement de voie, une route provisoire définie par des cônes orange et même un cycliste changeant de direction en tendant le bras.

Les progrès de la voiture autonome de Google sont réels et ils devront être renouvelés si la firme veut convaincre du bien fondé de son projet.

Google Car

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire