Google planche sur un Data Center posé sur l’eau

Et si le prochain grand projet de Google ne concernait pas le grand public, mais le monde des professionnels ? C’est en tout cas ce que l’on peut penser après avoir lu l’enquête de nos confrères américains de CNet. Le journaliste Daniel Terdiman s’est penché sur ce qui pourrait être un système de data center flottant au large de la baie de San Francisco. Quel pourrait bien être l’intérêt d’un tel dispositif ? Les deux principales problématiques des data center concernent l’alimentation des serveurs, ainsi que leur refroidissement. L’eau de mer pourrait alors être utilisée pour au moins l’une de ces tâches critiques.

Le port d’attache de ce data center serait sur Treasure Island, une île construite de toute pièce et ayant longtemps appartenu à l’US Navy. Les recherches autour de ce data center flottant se feraient depuis l’un des hangars placés sur l’île, mais qui reste bien entendu inaccessibles au journaliste. Le comble, c’est qu’il est parvenu à obtenir plusieurs images en observant les clichés accessibles depuis… Google Maps.

Bien entendu, Google n’a pas confirmé l’existence de ce projet. Mais les différents éléments de l’enquête sont cohérents, sans parler du plus intrigant : un brevet que la firme détient depuis 2009. Il y est précisément décrit un « data center flottant », défini comme un « système qui inclut une plate forme flottante » et équipé d’un générateur électrique qui fonctionne à l’eau de mer pour alimenter ses serveurs et, au passage, refroidir les installations. Finalement, la seule grande inconnue de ce projet reste le mode de communication qui relie la plateforme au rivage.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire