Google Deepmind veut utiliser son IA pour détecter les maladies oculaires

Après le jeu de Go et le foot avec des fourmis, l’intelligence artificielle de Google Deepmind pourrait servir cette fois à épauler les médecins. Google veut en effet entraîner son IA à détecter les maladies de l’oeil, comme la dégénérescence maculaire ou la rétinopathie diabétique.

Pour ce faire, Google va fournir à son IA près d’un million d’images issues de scanners de l’oeil, que celle-ci va devoir étudier. Le but : reconnaître les premiers symptômes de ces maladies afin de pouvoir les repérer chez un patient, et permettre sa prise en charge le plus tôt possible. En avertissant les médecins et patients plus tôt que ne le feraient des tests classiques, une telle méthode de détection pourrait aider à combattre ces maladies, qui sont mieux traitées lorsqu’elles sont prises en charge suffisamment tôt, et peuvent conduire à la cécité.

Les données que Google Deepmind utilise pour entraîner son IA ont été fournies par le National Health Service du Royaume-Uni, ainsi que par l’hôpital Moorfields de Londres, qui se sont associés avec Google pour l’apprentissage de l’intelligence artificielle. Ces données ont été transmises de manière anonyme, Google assurant que ces scans rétiniens ne sont associés à aucune donnée personnelle et qu’ils ne permettent pas à eux seuls d’identifier une personne.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire