Google veut mettre des drones dans vos salles de réunion


Nous étions déjà au courant du fameux projet Wing sur lequel travaille Google depuis des années. Le projet Wing prévoit d’utiliser les drones à des fins commerciales afin de livrer de la marchandise à des particuliers. Néanmoins, nous étions loin d’imaginer que Google pensait également à utiliser ses drones d’une toute autre façon. Quartz a récemment repéré un brevet déposé par la firme américaine dans lequel apparaissent des croquis de ses drones. Le brevet déposé par Google concernerait l’utilisation des drones pour réaliser des vidéo conférences. 

En effet, sur les croquis dessinés, il est possible de voir un drone doté d’un écran qui est probablement censé diffuser le visage de l’interlocuteur à distance. Le drone peut même accueillir un smartphone ou un appareil qui pourra se connecter à internet.

Les drones en réunion, c'est plausible ?

De plus, le drone serait capable de projeter une image qui serait une sorte d’hologramme. Si on reprend le brevet, Google semble avoir imaginé une sorte de quadricoptère de petite taille. Une caméra permettra également à la personne de voir tout ce qui se passe autour comme si elle était dans la pièce.

Ce drone permettrait de pallier les difficultés actuelles à réaliser des conférences à distance. Le drone est en effet moins imposant qu’un robot habituel. Il permet également à l’interlocuteur de se déplacer et de ne pas rester statique. Néanmoins, il est difficile d’imaginer la mise en pratique d’un tel projet si Google n’améliore pas drastiquement ses drones. En effet, la technologie actuelle fait que les drones sont très bruyants et qu’ils n’ont pas une très grande autonomie. De plus, ils peuvent être potentiellement dangereux avec leurs hélices qui tournent à plusieurs milliers de tours par minute. Dans une salle de réunion, cela semble très complexe à gérer.

>>> A lire : comment choisir son drone

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire