Google Edition : la librairie en ligne en 2010

Google BooksGoogle BooksGoogle tombe le masque. Google Books avait comme mission, plutôt noble, de créer une bibliothèque universelle. La société américaine vient d’annoncer à la Foire du livre de Francfort le lancement de Google Edition, sa plateforme de vente de livre en ligne. Un service qui ne manquera pas d’être un argument supplémentaire pour les éditeurs, qui craignent de perdre la main sur leur contenu.

2 millions d’ouvrages

Ce sont plus de 30 000 éditeurs qui sont partenaires de ce système, soit environ 2 millions d’ouvrages qui seront proposés à la vente dès l’année prochaine. Le principe est simple : l’internaute peut lire 20 % du livre et acheter l’intégralité si cela l’intéresse. Le partage de revenu est de 37 % pour Google, le reste pour l’éditeur. Tout terminal connecté pourra accéder au service, le livre restera en cache sur l’appareil pour donner la possibilité d’une consultation hors ligne.

Malgré tout, de nombreux éditeurs redoutent ce système qui utilise l’immense base de données Google Books qui regroupe désormais plus de 10 millions d’ouvrages. Google n’a en effet pas hésité à numériser des livres pas encore tombés dans le domaine public, sans l’autorisation de leur éditeur. Même s’ils ne sont pas disponibles intégralement, les maisons d’édition pensent que Google abuse du traditionnel droit de citation. Des procédures judiciaires sont même déjà en cours, comme celle l’opposant aux éditions de La Martinière qui lui réclame 18 millions d’euros. David Drummond, directeur du développement et des affaires juridiques de Google l’assure pourtant : « je pense que le livre numérique ne remplacera jamais le livre papier. »

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Phil1210
    Salut je refile une INVITATION GOOGLE WAVE contre une invitation demonoide Bien à vous ! --> phil1210@gmail.com pour me contacter
    0