Google supprime 200 extensions maveillantes de Chrome

De manière très régulière, Google fait le ménage dans les extensions dédiées à son navigateur Chrome. Le logiciel est en effet l'une des cibles privilégiées des hackers, qui voient en lui un magnifique terrain de jeu, étant donné son impressionnant tau d'adoption auprès des internautes. C'est ainsi que très récemment, Google a débusqué 192 extensions responsables de l'installation d'adwares, qui ont touché pas moins de 14 millions d'utilisateurs.

Si les adwares ne sont pas toujours considérés comme dangereux, on a affaire ici à une catégorie similaire de logiciel pernicieux : les ad injectors (ou injecteurs de publicité). Les chercheurs de Google, aidés de collègues de l'Université de Berkeley en Californie, ont ainsi découvert qu'un peu moins de 200 extensions disponibles pour Chrome contenaient un ad injector. Si les extensions incriminées ont été purement et simplement bloquées, Google révèle dans le même temps que 5 % des utilisateurs de ses différents sites sont contaminés par un ad injector, peu importe qu'ils utilisent Windows ou Mac OS X, et qu'ils aient recours à Chrome, IE ou Firefox. Enfin, toujours selon Google et l'université de Berkeley, 34% de ces ad injectors installent un malware dans le système, en plus de forcer un affichage publicitaire.

L'étude finale portant sur ce nouveau type de virus sera dévoilée le 1er mai prochain. Quoi qu'il arrive, Google conseille de redoubler de vigilance si l'on installe une extension provenant d'un site tierce (en clair, mieux vaut éviter tout ce qui n'est pas sur le Chrome Web Store ou le Firefox Marketplace). Et nous conseillons de vous protéger en continu à l'aide d'un antivirus ou d'une suite de sécurité complète.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire