Google, Intel et les SSD : une histoire d'amour

Google Il semble que Google aime les SSD d’Intel : la société vient d’effectuer une grosse commande pour équiper les serveurs utilisés par Google pour son moteur de recherche. Les SSD sont évidemment très avantageux dans ce cas précis : les écritures sont rares et le temps d’accès est très important pour les performances. Les SSD ayant un excellent temps d’accès (bien inférieur à celui des disques durs, même 15 000 tours/minute) et des performances en écriture moyenne, ils sont donc ici le meilleur choix.

Le seul gros problème de cette commande, c’est qu’Intel fournit beaucoup de constructeurs avec ses puces, et que Google n’est pas un petit client : la société risque donc de récupérer la majorité des puces de 16 gigabits (2 Go) et 32 gigabits (4 Go) qui sont de plus en plus populaires. La pénurie, et donc l’augmentation du prix des puces, est à prévoir dans les prochains mois.