Trouver un camp de redressement en Corée du Nord ? Google Maps est là pour ça !

Ça n’est a priori pas lié à la visite d’Eric Schmidt mi-janvier en Corée du Nord. Difficile pourtant de ne pas avoir dans la nouvelle cartographie de la Corée du Nord sur Google Maps un rapport avec la récente visite du président de Google.

Google Maps propose désormais une cartographie détaillée de la Corée du Nord comprenant des hôpitaux, des hôtels, des restaurants mais aussi des camps de redressement et des centres de recherche nucléaire. Pour ce faire, Google a, sur le principe de Wikipedia et d’OpenStreetMap, demandé aux internautes d’ajouter eux-mêmes les informations sur la topographie et les infrastructures nord-coréennes dont ils disposaient à l’aide de cartes satellites.  Sur son blog, Google explique : « Pour construire cette carte, des citoyens cartographes se sont rassemblés dans Google Maps Maker pour ajouter leurs contributions comme l’ajout des noms de rue ou des points d’intérêt ».

Cette avancée dans la cartographie du pays le plus fermé au monde résonne tout particulièrement après la visite « personnelle » d’Eric Schmidt mi-janvier en Corée du Nord. Le président du conseil d’administration de Google avait alors affirmé que « la décision (des Nord-Coréens) de demeurer virtuellement isolés ne peut qu’affecter leur univers, leur croissance économique ». Visiblement, Google a décidé pour eux.

La cartographie de Pyongyang aujourd'hui (à gauche) et avant (à droite)La cartographie de Pyongyang aujourd'hui (à gauche) et avant (à droite)

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Simon Bourgeois
    Votre approche politique est intéressante, dommage qu'elle fut gâchée en premier lieu par un article sur le même sujet mais bien moins pertinent.
    0