Google déclare la guerre à la pédophilie

Google Doodle du 22 mai 2008 dessinée par une élève de 6eGoogle Doodle du 22 mai 2008 dessinée par une élève de 6eGoogle a annoncé ce samedi au Telegraph qu’il développait une technologie pour éradiquer les images pédophiles d’Internet.

Cette nouvelle technologie, que la firme de Moutain View souhaite partager avec ses concurrents, permettrait de créer d’ici un an une base de données des images pédopornographiques dénichées sur Internet « par les moteurs de recherche et d’autres société du web ».

Le système permettrait ainsi à différents services d’accéder à cette base de données centralisée pour identifier les images pédopornographique en fonction des données de ces images afin de les bloquer par la suite. « Le nouveau système fonctionnera en partageant les données des images qui ont été identifiées comme illégales et donc signalées en utilisant un logiciel créé en 2008 », écrit The Telegraph. Un porte-parole de Google explique au journal britannique que ces images seront ensuite « bloquées et signalées ».

Si Google précise que cette base de donnée servira à « aider les entreprises technologiques à les trouver où qu’elles soient », on ignore en revanche quelle sera la méthode de blocage utilisée. Contactée par nos soins, l'entreprise n'a en effet pas pu nous donner d'informations complémentaires. Il pourrait s’agir d’un blocage directement dans un navigateur ou plus en amont, au niveau du fournisseur d’accès à Internet s’il le décide. Dans les deux cas, si on est en droit de s’interroger sur le respect de la neutralité du net, ou de la neutralité de service, dans le cas d’un tel blocage. Difficile néanmoins de ne pas saluer l’initiative de Google de référencer ces images dans une même base de données pour mieux les identifier.

Une telle base de données pourrait toutefois avoir ses limites. La plupart des images pédopornographiques n’étant pas hébergées sur des sites disponibles en clair pour tout à chacun mais uniquement sur des réseaux cryptés tels que TOR et les darknets. Dès lors, difficile pour un moteur de recherche, qui ne peut accéder à ces réseaux chiffrés, d’identifier de telles images.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire