Google Plus n'est plus obligatoire pour commenter sur Youtube

Après avoir obligé les utilisateurs de YouTube à utiliser leur compte Google Plus pour commenter les vidéos, Google a annoncé ce lundi faire marche arrière.

Tout savoir sur Android M et les nouveaux projets de Google

En septembre 2013, Google provoquait un tollé de la part des utilisateurs de sa plateforme vidéo, YouTube. Désormais, ceux-ci étaient obligés d’utiliser leur compte Google Plus pour commenter les vidéos mises en ligne sur le site. Pour Google, cette stratégie avait deux objectifs : que les commentaires ne soient plus anonymes pour limiter les trolls, mais surtout mettre en avant son propre réseau social. Lancé en 2011, le réseau social de Google avait en effet pour but de centraliser toutes les interactions faites sur les différents services de Google.

Près de deux ans plus tard, la firme de Moutain View a cependant décidé de faire marche arrière. Dans un billet publié sur le blog officiel de YouTube, Google a annoncé la fin de cette obligation de passer par son compte Google Plus pour commenter : « Les commentaires que vous publierez sur YouTube n’apparaîtront plus que sur YouTube, pas également sur Google Plus. Et vice-versa ».

Cette modification des conditions d’utilisation de YouTube marque un peu plus l’enterrement de Google Plus. Depuis près d’un an, la firme de Mountain View, qui a voulu pousser son réseau social dans tous les autres services de Google, le fait peu à peu disparaître. En juin dernier, Google lançait Google Photos, un service de stockage de stockage de photos en ligne destiné à remplacer l’hébergement des photos sur Google Plus. Désormais, il ne sera plus nécessaire de s’identifier sur les services Google à l’aide de son profil Google Plus, le compte Google suffisant. Les utilisateurs de Google n’auront donc plus besoin de se créer un profil Google Plus pour bénéficier de l’ensemble des services de la firme.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire