Google accusé de soutenir la pornographie pédophile

Infos-du-Net.com
Quand on recense des millions de pages Web, on a une grande responsabilité. Et c'est ce qu'a voulu rappellé Jeffrey Toback, représentant démocrate membre de la législature du comté de Nassau (New York), en portant plainte auprès de la cour suprême de Mineola. Il dénonce "une affaire où une compagnie multi-milliardaire fait la promotion et tire profit de la pornographie infantile" avec un coupable désigné en Google qui serait le "plus important et plus efficace diffuseur de pornographie infantile au monde ".

L'homme politique souligne que le moteur de recherche est très enclain à respecter les diligences du gouvernement chinois en terme de censure, tandis qu'au contraire, la défense des enfants semble passer tout en bas de la liste des priorités de Big Browser. Sans demander des dommages et interêts, il réclame la cessation de "la publicité pour des liens vers des sites Internet affichant, faisant le commerce ou fournissant un accès illégal à la pornographie".

Depuis Mountain View, on riposte par un e-mail envoyé à l'Associated Press qui réfute de telles accusations. Selon le leader des indexeurs il interdit ce commerce et efface systématiquement de ses serveurs tout ce qui y fait référence dès leur découverte. Là dessus, Google s'affirme conforme à la loi et y compris sur les points renforcées de cette dernière, puis a rappelé l'existence de son outil SafeSearch destiné à bloquer le contenu tendancieux dans les résultats retournés.

Source : Generation-NT
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • aerys
    Hum... Ca ressemble plus à un prétexte pour fliquer les utilisateurs et controler le contenu du web.
    Un peu comme une DADVSI à l'américaine...
    0
  • doom_Oo7
    Oui, a par que la Dadvsi, elle existe déjà chez les amérloques :(. D'ailleurs, c'est pour ça qu'on la chez nous, en effet, ils se osnt arrangés avec l'UE (arf.) pour que les pays adoptent une loi semblable à la dadvsi, sous peine de se faire taper sur les doigts. Dictature :(.
    0