Google Reader et la vie privée

Google readerUne nouvelle fois, Google se met dans une position délicate face à ses utilisateurs.

La marque californienne vient en effet de modifier le fonctionnement de son service Reader, et permet ainsi à tous les contacts d’un utilisateur de consulter sa page personnelle, avec ou sans son accord.

Un partage un peu trop bavard

Les fonctionnalités croisées entre les services de Google sont de plus en plus nombreuses. Parmi elles, Google Talk permet, par exemple, d’accéder à la page Google Reader d’un de ses contacts à n’importe quel moment. Jusqu’à maintenant, cette page n’était accessible que sur autorisation du contact en question. Mais depuis quelques jours, Google a modifié ce service, et permet désormais à tous les utilisateurs de Google Talk d’accéder à la page Google Reader d’un de leur contact, même sans son autorisation.

« Nous avons pensé que faciliter le partage d’informations avec vos contacts serait utile et intéressant, mais nous avons sous-estimé le nombre de personnes qui utilisent le bouton « Partager » pour envoyer des informations à un nombre limité de contacts », a expliqué Google sur son blog, devant la grogne de ses utilisateurs. Il n’est donc plus possible, sur Google Talk, de décider des personnes qui ont accès ou non à ce type d’information.

Notre avis : ce n’est pas la première fois que Google est confronté à un problème lié à la protection de la vie privée de ses utilisateurs. Facebook a déjà dû revenir sur ses décisions pour ne pas froisser ses membres.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires