Google recrute par algorithme

logo googleUn nouvelle bizarrerie Google vient d’être mise en avant par le New York Time : une sorte de page rank humain. A partir de cette année les personnes qui postulent chez le moteur de recherche devront répondre à un questionnaire sur Internet, qui sera traité informatiquement pour mener ou non plus en avant dans le processus d’embauche.

Une force pour la gestion de masse

Des questions détaillées qui remontent à loin, touchant le personnel comme le professionnel, sont désormais les facteurs d’une embauche semi-automatisée : Quand l’ordinateur est-il entré dans votre vie ? Avez-vous déjà créé une ONG ? Au final une note sur 100, pour un procédé qui ferait écarquiller les yeux des traditionnels DRH.

Mais justement, pour Laszlo Bock, vice-président de Google en charge des ressources humaines, c’est une bénédiction : « Les entretiens d’embauche sont un vrai cauchemar quand il s’agit de prédire le comportement de tel ou tel futur collaborateurs ». Le procédé serait soumis aux mêmes aléas que les autres, mais bien moins coûteux, surtout quand on doit traiter 100 000 candidatures par mois.

Le succès appelle-t-il le succès ?

Il faut dire que Google a un potentiel attractif très fort. En plus de son image de leader, les images du GooglePlex ont marqué les mémoires : temps pour un projet personnel, goodies, repas gratuits en libre service, programmes de stock options, consultations médicales et coupes de cheveux à volonté, piscine et billards, etc. Mais on s’imagine les syndicats grincer des dents à l’idée qu’une machine puisse gérer l’humain, et non l’inverse.

Google reste confiant dans son système, après tout il fait la même chose avec les pages Web : proposer le choix le plus pertinent. Pour le mettre au point, l’entreprise a demandé a chacun de ses employés ayant au moins 5 mois d’ancienneté de répondre à 300 questions - apparemment assez intimes - dont on a comparé les résultats avec 25 indices de productivité. Mais la vraie question est : si ça marche, verra-t-on s’ouvrir un service Web Google HR ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • dzing35
    Ben, pas besoin d'une centaine de questions, suffit juste d'une seule :
    "Etes-vous pistonné ?" :bounce:
    Et ça marche pour toutes les sociétés (privées ET publiques !)
    0
  • CQPLESA
    Coopter on dit ;)
    0
  • NwM
    Et pour les licenciements ? On le fais aussi par algo ? En fonction de différents critères: retard / arrêts maladie / pas du même avis que le patron ?

    Moi je dis, ça pourrait le faire :sarcastic:
    0