Google : un redressement fiscal d'un milliard d'euros ?

Le ministère de l'économie et des financesLe ministère de l'économie et des financesD’après les informations du site internet du Point, publiées ce mardi, Google ferait l’objet d’un redressement fiscal d'un montant d'un milliard d’euros.

Depuis plusieurs années, le gouvernement fait la chasse aux grandes entreprises des nouvelles technologies comme Apple, Google ou Amazon. Celles-ci déclarent en effet les revenus effectués en France auprès de leurs filiales européennes au Luxembourg, aux Pays-Bas ou en Irlande et non pas depuis leurs sièges français, servant avant tout de QG opérationnel s’occupant du marketing ou des relations publiques.

Après plusieurs menaces à peine voilées du gouvernement en 2012, l’administration fiscale aurait lancé une procédure de redressement à l’encontre de Google France. La filiale française de la firme de Mountain View n’aurait en effet déclaré qu’un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros, ne payant ainsi que 5,5 millions d’euros d’impôts en 2011. L’essentiel du chiffre d’affaires réalisé en France aurait ainsi été déclaré en Irlande où la filiale européenne de Google déclarait en 2012 8,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Au total, un milliard d’euros de redressement fiscal serait ainsi demandé par l’administration française d’après les informations du Point qui s’appuie sur des sources gouvernementales et parlementaires.

Une information que Google s’est refusé à commenter auprès de France TV Info. La ministre de l’Économie numérique, Fleur Pellerin, a néanmoins réagi dans l’émission C à vous, expliquant qu’il « n’y a rien de nouveau dans la procédure » qui daterait d’il y a un an. À l’époque, Google avait cependant démenti les informations concernant un éventuel redressement fiscal, alors que le même montant d’un milliard d’euros était avancé par Le Canard Enchaîné.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire