Google se lance dans la création de robots

Andy rubin (crédit : CC BY 2.0 Joi)Andy rubin (crédit : CC BY 2.0 Joi)D’après les informations du New York Times, Andy Rubin, fondateur d’Android, est actuellement en train de travailler, pour le compte de Google, sur une nouvelle génération de robots.

On connaissait Andy Robin pour avoir créé et développé Android au sein de Google avant de passer la main, en mars 2013, à Sundar Pichai, qui s’occupait alors de Chrome. Néanmoins, Andy Rubin n’a pas pour autant quitté la firme de Mountain View et continue à développer des projets depuis six mois. Un article du New York Times révèle en effet que le fondateur d’Android serait à la tête d’un projet visant à développer de nouveaux types de robots, a priori destiné d’abord aux entreprises.

Google a en effet racheté sept entreprises ces six derniers mois. « L’entreprise ne lâche pas un mot au sujet de projets spécifiques, mais l’échelle de l’investissement, dont le montant n’a pas été révélé, indique qu’il ne s’agit pas d’un projet scientifique mignon », affirme de New York Times. D’après le quotidien américain, ces nouveaux robots seraient d’abord destinés à des usages professionnels comme l’assemblage de produits électroniques. Ces robots pourraient également servir à sélectionner des produits dans les entrepôts de stockage avant qu’ils ne soient envoyés en livraison. Pour son projet, Google a ainsi développé des partenariats avec plusieurs entreprises américaines ou japonaises comme Schaft, Industrial Perception, Meka ou Redwood Robotics.

D’après Andy Rubin, ce nouveau projet serait comparable à celui des voitures sans chauffeur, développé par la division Google X : « Le projet de voitures automatiques était de la science-fiction quand il a débuté, maintenant il est à portée de main ». A court terme, le projet devrait permettre de développer un robot mobile et agile, destiné à être finalisé rapidement, à l’inverse des projets de Google X.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire