Google se prépare au soulèvement des machines

Les robots sont destinés à faire partir de notre quotidien dans un avenir plus ou moins proche, et c’est une avancée que Google surveille de près. Ainsi, l’équipe à l’origine de DeepMind, l’intelligence artificielle qui a vaincu le champion du monde de Go, vient de publier un article dans lequel elle s’inquiète du comportement de ces intelligences artificielles auprès des humains, et du possible danger que celles-ci pourraient représenter.

L’équipe britannique imagine donc la possibilité de créer un protocole spécial baptisé « safe interruptibility » (ou « coupure de sécurité »), et qui permettrait de reprendre le contrôle d’un robot qui aurait été corrompu, afin d’éviter que celui-ci puisse représenter un danger pour les humains ou pour ses pairs. Cette mesure « peut être utile pour prendre le contrôle d’un robot qui ne se comporte pas comme prévu et pourrait provoquer des dégâts irréversibles, ou pour le sortir d’une situation délicate, ou même pour lui faire effectuer temporairement une tâche pour laquelle il n’est pas conçu à la base », expliquent les chercheurs de Google.

Difficile d’imaginer, cependant, que les robots se liguent pour déclarer la guerre aux humains. Loin du soulèvement des machines de Terminator, les préoccupations de Google concernent pour l’instant surtout la possibilité du mauvais fonctionnement d’un robot et des conséquences plus ou moins grave que cela pourrait entraîner, ainsi que des éventuels risques de piratage. 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire