Google veut traquer le virus Zika

Le virus Zika sévit toujours dans plusieurs régions tropicales, et Google veut participer à la lutte contre l’épidémie. La marque vient d’annoncer publiquement sa volonté d’établir une cartographie des régions dans lesquelles le virus est présent, avec l’aide de l’UNICEF.

Google a donc publié un communiqué dans lequel la marque indique qu’elle allait mettre plus régulièrement à jour ses données concernant les zones touchées par le virus Zika, et tenir des cartes à jour montrant l’expansion de la maladie. Dans le même temps, l’entrepris Google a annoncé qu’elle débloquait un montant d’un million de dollars afin de permettre à l’UNICEF d’aider les volontaires, principalement dans les pays d’Amérique latine.

Le virus Zika, qui a été détecté l’année dernière au Brésil, serait responsable de 4863 malformations confirmées sur des naissances récentes, notamment de microcéphalie, qui se caractérise par un développement ralenti de la boîte crânienne de l’enfant. Beaucoup d’éléments sont encore inconnus à propos du virus, ce qui rend l’épidémie d’autant plus difficile à traquer et à contenir. Google a enfin annoncé qu’une équipe d’ingénieurs et de scientifiques de ses laboratoires travailleront avec l’UNICEF afin de créer une plateforme permettant de repérer le virus et d’informer à son sujet. « Le but est de créer une plateforme open source visant à identifier le virus Zika et ses risques de transmission dans les différentes régions concernées, et aider l’UNICEF, les gouvernements et les ONG à décider comment gérer leur temps et leurs ressources », explique Google.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire