Google Wave utile... pour la chasse à l'homme

Si vous pensiez, comme beaucoup d’autres internautes, que Google Wave ne sert à rien, détrompez-vous ! Le Seattle Times tente en effet une expérience pour le moins originale à travers le nouveau service de Google, et dont le but avoué est de retrouver un tueur grâce aux informations qui seront diffusées par d’éventuels témoins sur le service.

Une Wave pour traquer un tueur

C’est une véritable chasse à l’homme qui s’organise actuellement sur Google Wave. 505 personnes participent, à l’heure où nous écrivons ces lignes, à la session publique lancée par le Seattle Times. Le but est donc simple : partager toutes les informations possibles permettant l’identification et la capture d’un homme accusé du meurtre de plusieurs policiers de Seattle.

Il n’a pas fallu plus d’une journée pour que près de 500 personnes viennent participer à cette session publique. On y trouve une description du suspect ou encore des éléments audio et vidéo. Force est de constater cependant qu’avec près de 500 personnes connectées, la "Wave" est assez difficile à suivre. Mais seul le temps nous permettra de juger réellement de son efficacité dans ce domaine.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • crazycat@idn
    En fait, c'est donc un travail collaboratif en temps réel pour retrouver un meurtrier. S'il faut internet et 500 personnes pour trouver que c'est le Professeur Moutarde dans la cuisine avec le chandelier, j'ai un gros doute sur l'innovation technique.

    Ceci mis à part, GoogleWave est très intéressant dans un cadre professionnel.
    1
  • Anonyme
    Ce qui fait peur, c'est de ce dire que, là ou relever des témoignages chez des personnes, séparément les unes des autres, montrait que chacun donnait des informations contradictoires, on va maintenant assister avec wave à des conglomérat de témoins qui se mettent d'accord sur la version a donner d'un évènement... la porte ouverte aux influences, et aux boucs émissaires...
    3
  • Anonyme
    ca devient flippant là !
    1