Polémique autour de Google et de sa surveillance des réseaux Wi-Fi

Une enquête menée à la suite de plusieurs plaintes civiles contre Google aux États-Unis montre que les « Google Car » n’auraient pas collecté que des photos des rues pour le service Google Street View. Certaines accusations affirment que ces voitures étaient également programmées pour repérer les réseaux Wi-Fi environnants, et collecter des données sur les réseaux non protégés.

Google est trop curieux

« À ce stade, il ne s’agit pas d’un accident », affirme Brooks Cooper, avocat d’un des nombreux plaignants dans cette affaire. Si Google reconnaît en effet que des données ont été collectées sur des réseaux Wi-Fi durant les virées de ses Google Car, la firme nie en revanche en avoir eu connaisse, et parle d’un accident. Les plaignants, de leur côté, utilisent comme preuve le fait que Google ait déposé un brevet en 2008.

Ce brevet décrit une technologie permettant de mieux géolocaliser ses clients, et ainsi d’afficher en conséquence des publicités ciblées plus précises. Pour les plaignants, il s’agit d’une violation de la vie privée, bien que Google nie tout rapport entre ledit brevet et l’incident des Google Car. « Cela est entièrement sans rapport avec le morceau de code utilisé pour collecter des informations Wi-Fi avec les Google Car », a expliqué Christine Chen, porte-parole de Google. « Google brevète de nombreuses idées de nos ingénieurs. Certaines d’entre elles peuvent donner naissance à un produit ou un service, d’autres pas », a-t-elle ajouté.

Finalement, sous la pression des Cnil française, espagnole et allemande, Google a consenti à dévoiler le détail des données recueillies par ses Google Car. Pour Eric Schmidt, qui admet une erreur de la part de Google, une « évaluation interne sur les pratiques de Google » devrait être lancée prochainement.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • mauki
    Google est pire que la chine !!
    C'est le nouveau « je sais tout et suis partout » ?!

    Avec un tel appareil sur le toit des véhicules, c'est prendre un gros risque de passer dans les rues. N'est-ce pas fragile ?
    -3
  • obi_one
    Citation:
    Une enquête menée à la suite de plusieurs plaintes civiles contre Google aux États-Unis montre que les « Google Car » n’auraient pas collecté que des photos des rues pour le service Google Street View. Certaines accusations affirment que ces voitures étaient également programmées pour repérer les réseaux Wi-Fi environnants, et collecter des données sur les réseaux non protégés.

    Tom's guide se réveille ???
    1
  • obi_one
    Ce qui me fait marrer dans cette affaire c'est que si Google n'avait rien dit, on n'aurait jamais su qu'il récoltait des informations sur le wifi !
    0