GoPro Hero 4 : 30 ips ou écran tactile, le choix est difficile

La plus célèbre des actioncams se renouvelle. GoPro a dévoilé assez directement la nouvelle Hero4. Elle conserve le capteur CMOS de 12 mégapixels, mais autour, tout change ou presque. Au chapitre des nouveautés, la Hero4 Black Edition corrige la plupart des limitations de l’ancien modèle. L’enregistrement des vidéos en 4K, jusqu’alors limité à 15 images par seconde, peut désormais se faire à 30 ips. Les autres formats voient leurs fréquences augmenter également : 2,7K à 50 ips, 1440p à 80 ips et Full HD (1080p) à 120 ips ! De quoi faire des ralentis de toute beauté tout en conservant une image bien définie.

Tout cela est permis grâce à un nouveau processeur, dont on ignore encore les détails techniques. Surtout, l'enregistrement audio a été revu afin d'améliorer le rendu. En la matière, les GoPro n'ont jamais été très performantes, d'autant plus lorsqu'elles sont recouvertes de leurs protections.

Lire : GoPro Hero 3 Black : il ne lui manque que l'autonomie

Au même titre que la troisième génération, plusieurs déclinaisons sont disponibles. Il existe aussi une version Silver, qui ressemble à s’y méprendre d’un point de vue technique à la Hero3+ Black : la 4K est de mise, mais à 15 ips, le 1080p se limite à 60 images/secondes. Mais elle n’en est pas identique pour autant, puisque la Hero4 Silver Edition est dotée d’une nouveauté vraiment intéressante : un écran tactile intégré.

De quoi donner un arrière-goût amer à ceux qui voudraient profiter de la 4K à 30 ips et de l’écran tactile intégré : ce n’est tout simplement pas possible. Faut-il attendre une prochaine édition encore plus onéreuse ? Ces caméras n’ont pourtant rien de donné, puisque la Hero4 Black Edition est facturée 479 € tandis que la Silver s’échange contre 379 €. Notre plus grande interrogation concerne l'autonomie, puisqu'il s'agit clairement du talon d’Achille de ces caméras.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire