GPRS : objectif 100%

Couverture mobile Le ministre délégué à l’Aménagement du territoire, Christian Estrosi, a demandé aux opérateurs mobiles de couvrir la totalité de la France en GPRS, ce qui n’est pas encore le cas pour le moment.

La fracture numérique, dont on a tant parlé au niveau de la connexion Internet classique, se manifeste aussi sur les téléphones mobiles : une partie de la population doit encore se contenter d’une connexion GSM simple (9,6 kbps) alors que d’autres peuvent profiter de la 3G+ (3,6 mégabits).

Une réflexion est aussi menée sur la couverture des zones rurales en UMTS, mais la technologie ne se prête absolument pas à ce genre de déploiement, car la portée des antennes UMTS est plus courte que les classiques antennes GSM900 et GSM1800.