Le GPS : lancé il y a 30 ans

Il y a 30 ans, en 1978, les États-Unis lançaient le premier satellite de la flotte GPS, qui allait vite être rejoint par une trentaine de collègues au fil du temps.

Un satellite inutile

Le premier satellite était inutile, et a servi uniquement de test : il faut au moins trois satellites pour se positionner dans l’espace (en 2D) et un quatrième pour calculer l’altitude. Actuellement, le système GPS est plus utilisé par les civils que les militaires, mais ces derniers contrôlent toujours le système : en Irak, par exemple, l’armée américaine limite la précision du système GPS. Notons qu’un satellite GPS peut être comparé à une horloge très précise, qui envoie l’heure à tous les récepteurs.

D’autres systèmes que le GPS sont d’ailleurs disponibles à l’étude, du Glonass russe au Galileo européen en passant par le Compass chinois. Malgré tout, le GPS américain, du fait de son ancienneté, est le système le plus utilisé.