Il y aura de l'impression 3D dans les prochaines Peugeot Citroën

Le groupe PSA renforce sa collaboration avec Divergent 3D, une start-up spécialisée dans l’impression 3D. Comme les deux entités ont signé « une lettre d’intention », les observateurs estiment que PSA aurait acheté des parts de la firme américaine. Par ailleurs, une acquisition serait également envisageable.

La technologie Divergent 3D

Aujourd’hui, l’utilisation industrielle des pièces imprimées en 3D s’accélère et PSA souhaite devenir un leader du secteur. Selon Carlos Tavares, le président du groupe, cette technologie autorise une plus grande liberté en matière de conception, simplifie le  processus de fabrication et surtout, elle permet de réduire le poids des véhicules. Dans cette optique, « le partenariat stratégique » avec Divergent 3D constitue une étape essentielle.

Des joints métalliques imprimés en 3D

Appelées « nodes », ces pièces facilitent l’assemblage de deux parties réalisées en fibre de carbone. Grâce à ces joints, le montage d’un châssis durerait seulement quelques minutes. Étant donné que la fibre de carbone se distingue par sa résistance et sa légèreté, les véhicules conçus ainsi consommeraient moins de carburant et s’ils sont électriques, leur autonomie serait améliorée.  

Pour démontrer son savoir-faire, Divergent 3D a conçu le Blade Supercar. La start-up a utilisé des matériaux composites pour fabriquer la carrosserie, ce bolide pèse alors moins de 700 kg. Par conséquent, son moteur quatre cylindres de 700 chevaux lui permettrait d’atteindre les 100 km/h en seulement 2,5 secondes.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire