Proxima b : une exoplanète habitable, avec un océan ?

Oui, Proxima b pourrait posséder un océan. Telle est la conclusion d’une simulation réalisée par le Laboratoire d’astrophysique de Marseille et le Département d’Astronomie de l’Université de Cornell. Par ailleurs, la présence d’une couche protectrice signifie qu’elle est « potentiellement habitable ».

Depuis qu’elle fut découverte au mois d’aout dernier, Proxima b suscite l’attention des astronautes. En effet, cette planète présente plusieurs similitudes par rapport à la Terre et comme de l’eau pourrait y être présente, les recherches se sont multipliées.

Une simulation détermine l’habitabilité de Proxima b

Les scientifiques ont présenté deux cas de figure. Dans le premier scénario, la planète serait un peu plus grande que la Terre avec un rayon estimé à 8920 km, soit plus de 2000 km de différence. Ensuite, elle se distinguerait par sa composition, elle aurait ainsi 50 % d’eau et 50 % de manteau rocheux. Alors, la profondeur de son océan atteindrait 200 km.

Pour la deuxième hypothèse, le rayon minimal de Proxima B serait de 5990 km. Sa dimension se rapprocherait ainsi de celle de la Terre et ses 6371 km. Par contre, l’autre planète serait plus massive avec un noyau métallique qui constituerait plus de 65 % de sa masse totale. De plus, un manteau rocheux la recouvrait complètement. Ces caractéristiques rappellent fortement ceux de Mercure. Néanmoins, les chercheurs estiment que la présence d’eau, sous une forme liquide, n’est pas à exclure.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire