Science : découverte d'un organisme vivant unicellulaire capable d'apprendre

Les expériences menées avec le Physarum polycephalum démontrent qu’un organisme unicellulaire, qui ne possède pas un réseau de neurones, peut aussi apprendre. La présence de cet élément sur Terre remonte à près de 500 millions d’années avant l’apparition de l’Homme. Les scientifiques à l’origine de cette découverte ont partagé leurs travaux dans la revue Proceedings of the Royal Society B

Les Physarum polycephalum s’habituent à leur environnement

Outre les bactéries et les champignons, cet organisme est aussi friand d’avoines et cet appétit a donné des idées aux chercheurs. Ils ont créé trois groupes de test. Pour les deux premiers, deux substances amères, mais sans dangers, la caféine et la quinine, ont été placées respectivement entre leurs nourritures et les Physarum. De leur côté, les membres du troisième groupe ont eu le privilège de ne rien traverser. L’expérience a duré neuf jours.

Au premier jour, les membres des deux premiers groupes ont mis plusieurs heures pour atteindre leurs flocons d’avoine. Au fur et à mesure, ils ont trouvé que les deux produits ne représentaient aucun danger si bien qu’au sixième jour, ils étaient aussi rapides que le troisième groupe. C’est le phénomène de l’habituation qui « consiste à s’habituer à un stimulus quand on le rencontre fréquemment » explique la scientifique Audrey Dussutour.

Lorsqu’on a remis les substances après un retrait de deux jours, les Physarum étaient à nouveau extrêmement prudents. Les chercheurs ont aussi noté que le groupe habitué à la quinine déteste la caféine, il en va de même pour l’autre. L’habituation est généralement observée chez les animaux, c’est la première fois qu’on le constate chez un organisme à cellule unique.  

       

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire