Pour Hadopi, l’offre légale viendra quand le pillage cessera

Dans une interview accordée au journal Les Echos, Éric Walter, secrétaire général d’Hadopi, affirme que le développement de l’offre légale ne pourra se faire que lorsque le « pillage » prendra fin. Une déclaration qui va à l’encontre de beaucoup d’internautes, qui affirment justement qu’une offre légale bon marché et de qualité fera d’elle-même baisser le piratage.

L'offre légale n'est pas une priorité

« On critique beaucoup l’offre légale, mais aujourd’hui, d’iTunes à Spotify en passant par Deezer, elle est déjà très satisfaisante. Nous allons chercher à l’améliorer mais, évidemment, il faut dans un premier temps faire cesser le pillage », explique Éric Walter. « Je suis persuadé que l’offre l’égale pourra se développer quand le self-service général sur les oeuvres cessera ». Pour lui, le développement de l’offre légale ne fait pas partie des priorités de la haute autorité.

Il explique par ailleurs qu’Hadopi travaille toujours à sa mise en place, mais n’est pas encore tout à fait prête en ce mois de juillet. Bien qu’elle attende la publication d’un décret dans les tout prochains jours, elle est toujours « dans une phase de test ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
40 commentaires
    Votre commentaire
    Meilleurs commentaires
  • Fnouc
    o_O J'hallucine...

    Tom's Guide, il va falloir apprendre à :

    1/ lire proprement
    2/ écrire des articles qui ne se foutent pas perpétuellement de la gueule du lecteur.

    Voici ce que dit la SOURCE :

    Les Echos : Le dispositif de la carte musique jeunes n'est toujours pas fixé. Ce serait une déception de ne pas la voir en place à la rentrée ?
    Eric Walter : Oui, mais c'est un thème périphérique à Hadopi, la haute autorité n'est pas impliquée dans le processus, mais dans Hadopi il y a « diffusion des oeuvres » donc nous intégrons une réflexion sur l'offre légale. Nous allons mettre en place des laboratoires de travail avec tous les acteurs du secteur. On critique beaucoup l'offre légale mais, aujourd'hui, d'iTunes à Spotify en passant par Deezer, elle est déjà très satisfaisante. Nous allons chercher à l'améliorer mais, évidemment, il faut dans un premier temps faire cesser le pillage. Je suis persuadé que l'offre légale pourra se développer quand le self-service général sur les oeuvres cessera.

    Interview complète : http://www.lesechos.fr/info/comm/020668343997-eric-walter-hadopi-l-offre-legale-se-developpera-quand-le-pillage-cessera-.htm

    C'est sensiblement différent de vos affirmations douteuses ("le développement de l’offre légale ne fait pas partie des priorités de la haute autorité.")

    Franchement, merci d'arrêter de prendre vos lecteurs pour des cons. Vous avez apparemment un avis bien tranché sur la question, et ça vous met des oeillères telles que vous transformez constamment la réalité. On est assez grands pour se faire une opinion sur les choses, on n'a pas besoin de vous pour nous prémâcher l'information. Vous avez une responsabilité, en tant que "journalistes", qui est de ne pas transformer la vérité.

    C'est lamentable.
    11
  • Tous les commentaires
  • kafka1
    Dans ce cas l'offre ne viendra pas.
    9
  • guillaume110887
    On peut tourner en rond pendant des années comme ça :s
    3
  • Kenelm
    Mettons tout le monde en prison avec une amende, et une fois que y'aura plus personne ou à la limite des gens fauchés on lancera une offre légale :dawa:
    2