La LOPPSI étendue à HADOPI par simple amendement ?

Au cœur d'un article d'analyse sur le piratage audiovisuel et le septième art, le magazine Capital nous révèle quelques informations croustillantes. Ce dossier affirme que TMG, l’entreprise désignée pour surveiller les réseaux P2P, se focalisera sur 200 films par an, dont 100 nouveautés. Rappelons que pour l’Industrie de la musique, également suivie par TMG, 10 000 titres sont dans le viseur de l’HADOPI.

Surtout, l’article nous apprend, par l’intermédiaire d’« un distributeur très remonté contre le pillage de son catalogue », qu’un « simple amendement » pourrait étendre la LOPPSI (Loi d'Orientation et de Programmation pour la Sécurité Intérieure, en charge notamment de renforcer la lutte contre la pédophilie sur Internet), au secteur culturel. « Tout ce qui peut aider notre industrie à survivre doit être tenté », affirme la source anonyme.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
14 commentaires
    Votre commentaire
  • Sundevil
    Citation:
    Tout ce qui peut aider notre industrie à survivre doit être tenté


    Tentez de baisser les prix alors et on verra si ça ne la sauve pas votre industrie ;)
    1
  • sebngaz
    tout a fait d accord!! même jusqu'à avoir un google a la chinoise??
    1
  • Hyome
    J'adore le terme "survivre", j'aurais plutôt choisi "s'en mettre encore plus dans les poches".

    De toutes façons on les voyait venir depuis le début avec LOPPSI, qui, au départ était censé être focalisée sur la pédopornographie. C'est beau ça messieurs les politiciens !

    Encore une preuve de votre lâcheté et malhonnêteté.
    2