Le haut-débit dépasse le bas-débit

Enfin, le nombre d'abonnés actifs au haut-débit a dépassé, en France, le nombre d'abonnés actifs au bas-débit. C'est l'ART (autorité de régulation des télécoms) qui nous l'indique, dans un rapport précisant que l'analyse a bien pris soin de supprimer du décompte tous les abonnés non actifs (sans activité durant les trois derniers mois).

Si vous souhaitez choisir un fournisseur d'accès en connaissance de cause, nous vous rappelons l'existence de notre comparatif ADSL et Internet haut débit.