Heroes of the Storm : le jeu de Blizzard passe en bêta fermée

Après une première période de jeu en alpha fermée, Heroes of the Storm, le futur MOBA (arène de bataille en ligne multijoueur) de Blizzard, s’ouvre enfin à une bêta fermée.

Dans le monde des MOBA, on trouve bien évidemment LoL et Dota 2, mais d’autres acteurs devraient bientôt faire une apparition fracassante, à commencer par Heroes of the Storm, le jeu de Blizzard. Petit rappel du genre.

À l’origine des MOBA, on trouve Dota, un jeu d’arène développé sous forme de mod de Warcraft III en 2003. Suite au succès du mod, plusieurs développeurs ont repris l’idée, à commencer par Riot Games qui a développé League of Legends (LoL) et l’éditeur Valve qui a racheté la licence pour développer Dota 2.

Si ce type de jeu provient donc de Warcraft III, une licence de Blizzard, le genre a fini par totalement échapper à l’éditeur qui, sur la même période, a préféré se consacrer au jeu de rôle en ligne grâce à World of Warcraft. Blizzard va néanmoins se réapproprier ce type de jeu grâce à sa prochaine licence, Heroes of The Storm.

Jusqu’à présent disponible uniquement en alpha sur invitation, le jeu s’ouvre désormais à une phase bêta fermée. Pour pouvoir profiter du jeu en avant-première, il vous suffit de vous rendre dans vos paramètres de compte sur le site de Blizzard, puis de cocher la case Heroes of the Storm dans la rubrique « bêtas : configuration du profil ». Attention, cette activation ne vous garantit pas un accès immédiat à la bêta, elle ne fait que vous inscrire. Blizzard déploiera peu à peu les accès à Heroes of the Storm dans les prochains mois.

Pour l’heure, Heroes of the Storm propose déjà une trentaine de personnages jouables, tirés des univers de Warcraft, Starcraft ou Diablo. Les parties peuvent se dérouler sur plusieurs cartes différentes et les joueurs peuvent être aidés de certains personnages non jouables sur certaines cartes.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire