Le Hobbit : la bataille des cinq armées : la Geek critique

Le dernier épisode de la trilogie du Hobbit arrive dans les salles obscures. Après un premier épisode franchement mauvais, un second opus nettement plus sympathique, il s‘agit pour Peter Jackson de clore cette série de la plus belle des manières. Ça tombe bien, l’une des batailles les plus épiques de la saga attend notre bande de nains et leur ami aux pieds poilus. Alors, il vaut quoi ce dernier Hobbit ?

5 raisons d’aller voir (ou pas) le dernier épisode de la trilogie du Hobbit

1 - Oui - Parce qu’il y a de la bonne grosse bagarre

Le moins que l’on puisse dire c’est que la « Bataille des cinq armées » ne prend pas son temps pour nous faire entrer dans l’action. Le film démarre là où s’était arrêté le précédent : sur l’attaque du dragon Smaug. C’est logique mais très déroutant. Nous vous conseillons donc de revoir « la désolation de Smaug », une étape nécessaire pour se remettre dans l’ambiance.

Finalement, cette scène aurait été bien plus à sa place à la fin du second épisode, d’autant plus qu’en matière de bagarre, le dernier Hobbit est bien pourvu. Tenez-vous bien, environ 1h30 des 2h que dure le film vont être consacrés à l’affrontement des fameuses cinq armées.

Ca tombe plutôt bien c’est le principal (peut être le seul ?) intérêt du film. Une grosse castagne entre orques et nains, des volées de flèches elfes, des duels au bâton et à l’épée… tout y est.

2 - Oui - Pour les montures les plus épiques de la série

A chaque vaillant combattant son fidèle destrier. Dans le troisième épisode du Hobbit, la règle du genre est respectée mais la monture, pour ce qu’elle a de fidèle, n’a pas toujours fière allure… Difficile de désigner un vainqueur entre le phacochère de l’extrême, le bouquetin virevoltant ou le caribou aux bois télescopiques. On vous laisse découvrir qui monte quoi et surtout lequel a le plus de style.

3 - Oui - Parce que Legolas se prend toujours pour Kelly Slater

Si Kelly Slater a été 11 fois champion du monde de surf, c’est parce qu’il n’a jamais eu à affronter Legolas sur les plages hawaïennes. C’est devenu un running gag des films de Peter Jackson : son elfe préféré est incapable de sa battre sur la terre ferme. Conséquence ? Legolas passe en mode « cirque du soleil » et surfe sur tout ce qui bouge.

C’est hilarant et tant mieux, car à côté de ça le film manque cruellement d’humour.

4 - Non - Parce que les effets spéciaux ne sont pas au niveau

On avait quitté Peter Jackson sur une prouesse technique. Les effets spéciaux de la désolation de Smaug nous en avaient mis plein les yeux, notamment la fameuse scène du dragon couché sur son lit d’or. Or, « la bataille des cinq armées » sent un peu la fin de budget. Le décor est plus pauvre (un lieu quasi unique), les animations pas toujours soignées et certains effets visuels datent d’une autre époque, celle ou Gandalf était encore ado. 

5 - Non - Parce qu’on s’ennuie toujours un peu quand même

C’est bien beau une bataille de près deux heures, mais ça ne suffit pas à faire un bon film. C’est l’un des plus gros soucis de cet épisode final : entre l’attaque initiale de Smaug et la fin de la bataille, il ne se passe presque rien. Aucun enjeu de scénario, pas d’évolution des personnages, le tout étant parfaitement illustré par l’absence quasi totale de Bilbo, qui n’a finalement qu’un rôle secondaire. Ajoutez à cela une poignée de scènes inutiles, des ralentis à foison, quelques longueurs de-ci de-là, et la somme donne l’impression d’un film étiré à son maximum. Jusqu’à cette scène finale interminable censée faire le lien entre les deux trilogies et qui laisse le spectateur sur un arrière goût d’ennui.  

Bande-annonce de La Bataille des

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire