François Hollande vers une suppression de la Hadopi

François HollandeFrançois HollandeFrançois Hollande va-t-il supprimer Hadopi ? Après avoir tourné autour de la question, il semble que le candidat socialiste se penche sérieusement sur la question. Du moins son entourage.

Le discours de François Hollande hier aux Biennales internationales du spectacle de Nantes restait encore un peu flou, quant à la suppression d’Hadopi. Le candidat du PS à la présidentielle y faisait surtout un constat : « Hadopi n'a pas rapporté un euro à la création, mais continue de faire débat entre le monde de la création et le public ». Sa principale proposition est de « développer l'offre culturelle légale sur internet en simplifiant les droits et à imposer à tous les acteurs de l'économie numérique une contribution au financement de la création artistique ». Difficile de comprendre concrètement comment s’appliquerait alors cette initiative. 

Un licence globale assumée par les professionnels

C’est finalement l’entourage du candidat après le meeting et Aurélie Filippetti ce matin sur France Inter qui ont précisé sa pensée. « On veut développer et étendre les plateformes légales, encore insuffisantes notamment dans le domaine du cinéma. Et on veut surtout aussi créer de nouvelles ressources pour la création en prenant de l’argent là où la valeur ajoutée est créée par ces nouvelles technologies. C'est-à-dire d’une part sur les FAI mais aussi sur les fabricants de matériels, les plateformes Google ou Amazon », expliquait la députée PS en charge de la mission Culture et Média de François Hollande. La lutte contre les sites pirates serait assurée par les ayants droit et l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle.

Jusqu’à présent, la position de François Hollande était très floue sur le sujet contrairement à sa rivale dans la course à l’investiture PS, Martine Aubry. La première secrétaire du Parti socialiste promettait, comme encore beaucoup de candidats actuels, de Marine Le Pen à Eva Joly en passant par Nicolas Dupont-Aignan, une licence globale fixée à un prix de deux euros par mois et redistribuée aux ayants droit. La solution de François Hollande est donc sensiblement différente puisque ce sont les professionnels qui devront supporter cette nouvelle taxe.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • doppel_neo@guest
    Tiens le retour de la taxe FAI et Google..... hmmmm quel rapport avec la choucroute ?
    0
  • dontshoot@guest
    au moins supprimer hadopi serait un bon début, n'attendons pas du futur candidat, que ce soit Hollande ou un nouvel arrivant, d'arriver directement avec toutes les réponses et solutions, mais surtout avec un profil humble et ouvert au débat.

    ça sera déjà un grand pas en avant par rapport à ce président qui a l'air de diriger le pays depuis l'étranger, en fumant son cigare avec les big boss des machines a blé internationales, en prenant les envies de bénéfices accrus de ceux ci pour des buts à atteindre...

    VOX POPULI VOX DEI, soit tout l'inverse de sa parodie de mandat
    0
  • dontshoot@guest
    (tiens d'ailleurs, le président, y'a pas la version sans engagement sur trois ans, plutôt que le principe du "racontons leur n'importe quoi pourvu que ça passe, ensuite m'en fous chui tranquille a vie" ?
    0