Hollywood engage des cyber tueurs à gage pour combattre le piratage

L’industrie cinématographique prends une fois de plus les choses en mains pour combattre le piratage. Selon les rapports, « des cyber tueurs à gages » sont sous contrat pour éteindre des sites hébergeant des copies illégales de films. Leur arme : des attaques par déni de service (DoS). L’objectif est d’envoyer des millions de requêtes à un serveur sans demande de réponse. Surchargé, ce dernier ne peut plus traiter l’information et tombe. Une firme basée en Inde utilise cette technique quand les avis d’infraction sur les droits d’auteur ne sont pas pris en compte.

Girish Kumar, directeur général d’Aiplex Software en Inde, déclare que la plupart des films sont lancés localement à 10h le vendredi. Plus tard dans la journée, ces mêmes films se retrouvent sur Internet en versions illégales. « Nous trouvons l’ordinateur hébergeur et lui envoyons un avis d’infraction aux droits d’auteur, car ils ne sont pas censés disposer de ces liens », explique Kumar. « Si le lien n’est pas retiré, nous envoyons un second avis leur demandant de nouveau de les enlever. »

Si ce deuxième avis ne rencontre pas le succès escompté, Aiplex Software lance alors une attaque de type DoS. Kumar admet que l’entreprise doit parfois passer à l’étape supérieure en détruisant les données. Ces grands délinquants composent 20 à 25 % des sites incriminés. Pour l’instant, la plupart des entreprises qui font appel à Aiplex Software proviennent d’Inde. Cependant, Hollywood est également intéressé par ses procédés, dont la 20th Century Fox et Star TV.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
15 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Pour le coup, le DOS, c'est du vrai piratage!
    4
  • Anonyme
    "L'objectif est d'envoyer..." serait plus juste.
    1
  • quecg2
    lol, non mais ca devient vraiment n'importe quoi !!! et on laisse faire en plus !!! on aura tout vu !
    1