Des hologrammes à l’essai dans les aéroports anglais

Si en Asie, notamment au Japon, on commence à utiliser des humanoïdes pour aider les gens dans les établissements publics, en Angleterre, on opte pour les hologrammes. Ces hologrammes sont, disons le ainsi, en stage dans deux aéroports.

Dans les aéroports de Manchester et de Luton, quatre hologrammes sont en période d’essai, leur mission : accueillir et aider les passagers. John et Julie sont les hologrammes qui aident les passagers dans les zones de contrôle de sécurité de l’aéroport de Manchester pendant que Graham et Holly  en font de même à Luton. Les quatre sont en grandeur nature. Ils informent les passagers des différentes procédures de voyage. Ils expliquent également quelques consignes comme la façon de préparer la carte d’embarquement, comment mettre les bouteilles dans des sacs en plastiques ou encore comment sortir les ordinateurs avant passage au scanner. 

Le vrai objectif est de savoir si ces hologrammes peuvent réduire les files d’attente et accélérer les procédures. Comme indicateur de performance, ils calculent le temps pris par les passagers pour passer la zone de contrôle. Si les résultats sont bons, les quatre seront bientôt rejoints par d’autres.