[Vidéo] HoloLens : Microsoft à l'université avec la réalité augmentée

Jusqu’à présent, les différentes démonstrations du casque HoloLens de Microsoft étaient toutes orientées vers le jeu vidéo et Minecraft. La firme a publié une nouvelle vidéo mettant en avant l’intérêt scientifique de son casque de réalité augmentée.

Dévoilé pour la première fois en janvier dernier par Microsoft, HoloLens est un casque de réalité augmentée. Il permet ainsi d’afficher, dans les lunettes, différents éléments capables d’interagir avec l’environnement. Jusque-là, Microsoft communiquait essentiellement sur les capacités vidéo ludiques de son casque. La firme a ainsi fait plusieurs présentations à l’aide du jeu Minecraft qu’elle a racheté en septembre dernier. Le joueur peut ainsi visualiser sur sa table basse une bonne partie de l’univers qui entoure son personnage dans le jeu en trois dimensions.

Cependant, il semble que les ambitions de Microsoft ne se limitent pas au jeu. Dans une vidéo publiée ce mercredi, la firme donne la parole à des membres de l’université de médecine Case Western Reserve dans l’Ohio. Ils expliquent comment ils peuvent faire découvrir différents organes du corps humain aux étudiants et les manipuler à l’aide de HoloLens. « Avec HoloLens, on peut voir les muscles par-dessus le squelette au même moment, on peut les faire sortir et rentrer à nouveau et comprendre où se situe chaque chose », explique ainsi le professeur de radiologie Mark Griswold.

Par ailleurs, cette vidéo permet également de mieux appréhender le champ de vision offert par HoloLens. En effet, l’appareil a été critiqué lors de ses premiers essais par la presse américaine en raison du champ de vision très réduit où peuvent s’afficher les éléments en réalité virtuelle. Dans cette vidéo, Microsoft montre ainsi ce champ de vision assez réduit, visible par exemple à 48 secondes.

Microsoft HoloLens: Partner Spotlight with Case Western Reserve University

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire