Honor dévoile enfin le 6X avec son appareil photo double capteur

Ce mardi, Honor a dévoilé en Chine son nouveau smartphone d’entrée de gamme, le Honor 6X. Celui-ci est doté d’un double capteur photo utilisé pour jouer sur la profondeur de champ, et d’un écran Full HD de 5,5 pouces.

>>> Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones à moins de 200 €

Alors que plusieurs rumeurs depuis plus d’un mois rapportaient que Honor travaillait sur un nouveau smartphone pas cher, il a finalement été officialisé ce mardi par la filiale de Huawei. Baptisé Honor 6X, il succède logiquement à l’Honor 5X dévoilé il y a tout juste un an. Comme les derniers smartphones de Honor ou Huawei, le Honor 6X est lui aussi doté d’un double capteur photo au dos de l’appareil. Grâce au second capteur de 2 mégapixels, en plus du capteur principal de 12 mégapixels, l’appareil photo peut ainsi jouer sur les flous et la profondeur de champ afin de simuler un effet Bokeh. En façade, on retrouve par ailleurs un capteur de 8 mégapixels pour la prise de selfies.

Par ailleurs, le Honor 6X est équipé d’un écran de 5,5 pouces affichant une définition de 1920 pixels par 1080. À l’intérieur, on retrouve le SoC huit-coeurs Kirin 655 de HiSilicon. Du côté de la batterie, on retrouve une autonomie qui devrait s’avérer confortable avec 3340 mAh. Pour la mémoire interne et le stockage, trois versions sont pour l’instant proposées, avec 3 Go de RAM et 32 Go de stockage, 4 Go de RAM et 32 Go de stockage ou 4 Go de RAM et 64 Go de stockage.

Le Honor 6X est par ailleurs équipé d’un capteur d’empreintes digitales, mais pas de port USB C. Le smartphone se recharge en effet à l’aide d’une simple prise micro-USB. L’appareil tournera au lancement sous Android 6.0 et non pas sous Nougat. Il sera commercialisé en Chine d’ici la fin du mois à partir de 999 yuans (135 euros). Ni prix en euros ni date de commercialisation pour la France n’ont encore été annoncés.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire