Les FAI refusent la gratuité des hotlines

club internet faiLes fournisseurs d’accès à Internet membres de l’AFA (Association des fournisseurs d’accès) ne sont pas d’accord avec le projet de loi prévoyant la gratuité du temps d’attente des hotline. Ils ont été rejoints par Free (qui n’est pas membre de l’AFA) pour écrire une lettre à Luc Chatel, Secrétaire d’État à la Consommation.

Dans cette lettre, ils dénoncent l’absence de concertation et la stigmatisation des FAI.

Vers une dégradation du service ?

Selon l’AFA, d’autres acteurs de l’économie, dont « les transports, les agences de voyages, mais aussi l’administration publique » ont eux aussi mis en place des numéros surtaxés et ne seront pas concernés par ce projet de loi. Se considérant comme des « boucs émissaires », les FAI indiquent ensuite que la mise en place d’un numéro au tarif local entraînerait « une dégradation du service ».

L’AFA passe donc aux menaces, en indiquant qu’ils seront obligés d’augmenter le prix des abonnements si la réforme devait être appliquée. Deux formules sont envisagées, « un abonnement simple avec des appels plus coûteux vers un centre d’assistance ou un abonnement intégrant une formule sans supplément de coût pour ces appels », celle-ci étant bien sûr vendue plus cher.

Notre avis : ce projet de loi, qui doit être présenté au Parlement en décembre prochain, risque finalement de causer plus de tort que prévu. Difficile de croire cependant que cette lettre envoyée au gouvernement n’est pas le résultat d’un caprice des FAI. D’autant plus qu’ils étaient présents aux débats qui ont aboutis sur ce projet de loi (voir L’attente des hotlines gratuite !). Affaire à suivre...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • Enkanel
    Mais quelle bande de ***** (je me censure, je pourrai dire des bétises ^^ )
    0
  • sumfvm
    Ce que je en comprend pas c'est que dans un premier temps, si l'on fait appel à une hotline c'est que la qualité de service n'est pas au rendez-vous et que dans la très grande majorité des cas le prestataire ne garanti pas le service pourtant facturé ; déjà, que le temps d'attente à une hotline soit facturé est inadmissible mais qu'une association de FAI en fasse son cheval de bataille, c'est un comble !

    Si ces FAI devaient être entendu, j'espère que chaque client se fera un plaisir de porter plainte pour non-fourniture de service à l'instar des deux dernière affaires allant dans ce sens et remportée par les parties civiles...

    A coup de pénalité et de dommages et intérêts, les FAI finiront bien par comprendre qu'on ne peut pas prendre les consommateurs pour des imbéciles sans coup de bâtons en retour !

    Ou alors que les prestations de fourniture d'accès à internet bénéficient de SLA avec taux de disponibilité à respecter et pénalitée financière déductible du prix de l'abonnement en cas de non-respect...
    0
  • Sundevil
    Enfin comme toujours, les internautes veulent le tous gratuit sauf que la hotline sa coute super chere, il faut payé le personnel qui repond au telephone, payé le materiel ect.

    "la qualité de service n'est pas au rendez-vous", quand quelqun appel car sa freebox ne marche et que c'est parce qu'il a pas brancher le cable, c'est pas de la faute du FAI et y'en a beaucoup des comme sa.
    0