Huawei lance l’Ascend Mate 2 4G

La marque chinoise Huawei n’a de cesse de prendre de plus en plus de place sur le marché des téléphones. À l’occasion d’une conférence de presse, le CEO Richard Yu en a profité pour rappeler que la firme est désormais le troisième constructeur de smartphones au monde, avec 52 millions d’appareils livrés en 2013.

La grosse nouveauté de l’édition 2014 du CES est le successeur de l’Ascend Mate, lancé l’année dernière à la même occasion. Ce nouvel Ascend Mate 2 reprend la recette phablette Android (4.2.2) avec un écran 6,1 pouces et revoit le contour. Huawei se targue de proposer un écran qui occupe 79 % du châssis, contre 62 % pour l’iPhone 5s et 76 % sur le Note 3 de Samsung. Seulement, l’écran IPS est plutôt décevant puisque sa définition est limitée à la HD, c’est à dire 1280 x 720 pixels. Soit une résolution bien faiblarde de 240 ppp (pixels par pouce) qui l’envoie à des années-lumière du Galaxy Note 3, pour ne citer que lui, avec ses 386 ppp. On lui reconnaitra simplement une fonction laissant utiliser des gants pour interagir avec la couche tactile.

Des performances en retrait

Du point de vue des mensurations, cela n’empêche en rien l’appareil de dépasser les 200 grammes (202 très exactement), pour une épaisseur à peine inférieure à 10 mm (9,52). Une fois en main, l’Ascend Mate 2 offre une ergonomie typique des phablettes, c’est-à-dire que les deux mains sont mobilisées pour l’exploiter correctement. Une option « une main » est intégrée au système, mais elle semble être du même acabit que ce qu’offre le Galaxy Note 3 de Samsung : limitée au clavier et à quelques rares autres fonctions.

La fiche technique n’est toutefois pas vraiment enthousiasmante. Il faut noter la présence de 2 Go de mémoire vive, sauf que le processeur n’est pas un foudre de guerre, puisqu’il s’agit, pour notre région du globe, du Qualcomm Snapdragon 400 à quatre cœurs cadencés à 1,6 GHz. Il s’appuie sur des cores Cortex A7, aux performances assez faibles et qui ne brillent que par une faible consommation d’énergie.

L’autonomie devrait par conséquent être gargantuesque puisque Huawei l’a équipé de la plus importante batterie du marché : 4050 mAh. Une capacité telle que la phablette peut profiter d’une fonctionnalité encore inédite sur un tel appareil : la possibilité de charger un autre périphérique depuis le port micro USB. Un usage vraiment intensif de l’appareil est alors possible, d’autant que l’Ascend Mate 2 est compatible avec la 4G catégorie 4, donc jusqu’à 150 Mbit/s. En France, seuls Orange et Free ont communiqué sur le support de la norme.

Les selfies à l’honneur

Du côté de la photo, Huawei a fait quelques efforts pour les amateurs de selfies. Ainsi, le capteur frontal affiche 5 mégapixels grand-angles (88°), qui s’accompagne de plusieurs optimisations au niveau du logiciel pour se montrer sous son meilleur jour. À l’arrière, c’est un capteur 13 mégapixels d’origine Sony rétroéclairé (f/2.0) qui est installé. Comme toujours, nous attendrons de le soumettre à quelques tests avant de nous prononcer sur ses possibilités.

Retrouvez toute l'actualité du CES 2014

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire