[IFA 2014] Huawei Ascend Mate 7 : déjà un concurrent au Galaxy Note 4 !

Le géant chinois Huawei fait partie des acteurs incontournables du salon de l’IFA. Le constructeur a tenu une conférence durant laquelle il a présenté l’Ascend Mate 7, la nouvelle phablette sous Android (Kitkat 4.4) haut de gamme de la marque. L’accent a été mis sur la qualité de fabrication, autant au niveau du design que de la finition. L’écran 6 pouces (définition 1920 x 1080) occupe la majeure parie de l'espace sur la façade du téléphone : 83 %, là où le tout récent Galaxy Note 4 de Samsung n’en utilise que 80 %. Conséquence directe, les bords sont d’une finesse étonnante, donnant à l’affichage une sensation de grandeur accrue.

Là où son concurrent coréen fait doucement entrer le métal sur ses appareils, Huawei y a recours massivement, offrant un aspect qualitatif incontestable. La structure monobloc est composée à 95 % de métal. La partie arrière, légèrement incurvée, pour améliorer la préhension, accueille une petite singularité : un lecteur d’empreintes digitales.

Cette démarche n’est pas si répandue, on peut citer Apple sur l’iPhone 5s, Samsung sur le Galaxy S5 et HTC avec le One Max. Le fonctionnement se rapproche de celui de l’iPhone : il faut poser son doigt et non le glisser. La nuance, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’allumer l’écran pour que le système détecte une interaction. Même appareil éteint, une empreinte l’éveille et le déverrouille. Juste au-dessus vient se placer le capteur photo d’origine Sony, totalisant 13 mégapixels. Un autre de 5 mégapixels est installé en façade, accompagné des différentes fonctionnalités logicielles visant à tirer le meilleur partie des selfies : amélioration du rendu, panoramas verticaux et horizontaux, etc.

Un processeur rapide et de la 4G cat.6

Du côté des performances, le processeur est développé en interne. Il s’agit d’un Kirin 925 reposant sur une architecture à huit cœurs : les quatre premiers privilégient la puissance (Cortex A15 à 1,8 GHz), les autres l’économie d’énergie (Cortex A7 à 1,5 GHz). La partie graphique est quant à elle assurée par un GPU Mali T628. Pour animer ce beau monde, Huawei a placé une énorme batterie de 4100 mAh, qui devrait garantir une autonomie plus que confortable. En tant que principal fournisseur mondial d’équipements 4G, le constructeur a doté sa phablette d’une puce radio supportant la dernière génération de réseau mobile, la 4G cat.6.

Petite particularité à ce sujet, deux antennes sont installées au-dessus et en dessous de l’appareil afin d’optimiser au maximum la qualité de réception. À en croire Huawei, ce dispositif réduirait de 40 % les appels perdus dans les zones les moins bien desservies. Compte tenu de toutes ces caractéristiques, le poids de l’Ascend Mate 7 est imposant : 185 grammes. Les mensurations restent toutefois contenues, puisque l’épaisseur est sous les 8 mm. Deux versions de ce véritable concurrent au Samsung Galaxy Note 4 seront disponibles : la première, lancée au mois d’octobre à 499 euros, intègrera 2 Go de RAM et 16 Go de stockage. Une seconde, plus haut de gamme et prévue pour la fin de l’année, sera équipée de 3 Go de mémoire vive et 32 Go en interne, contre 599 euros.

Lire : Smartphone : lequel acheter ? Comment choisir ?

Retrouver toute l'actualité de l'IFA 2014

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire