Huis clos sur le Net : 5 journalistes coupés du monde

Le huis clos vu de l'intérieurLe huis clos vu de l'intérieurLes réseaux sociaux sont-ils une source d’information fiable ? C’est à cette question que vont tenter de répondre cinq journalistes, coupés du monde pendant une semaine avec comme seules sources Facebook et Twitter. 

Des règles strictes

C’est ce matin que les cinq journalistes de radios publiques francophones commencent leur expérience depuis un gite rural isolé du Périgord. France Info, France Inter, la Première chaine de Radio Canada, la Première de la Radio Télévision Suisse et la Première de la RTBF sont les radios qui jouent le jeu.

Arrivés dans leur refuge, les journalistes se voient confisquer leurs smartphones, remplacés par de simples téléphones. Chacun reçoit un PC vierge de tout contenu et s’engage à n’être relié au monde que par Twitter ou Facebook. La consultation de sites n’est autorisée que depuis un lien posté sur l’un des deux réseaux. Seule cette page pourra être lue, il est interdit de naviguer sur d’autres pages du site. Enfin, tous les abonnements aux comptes Twitter et Facebook des médias devront également être résiliés.

L’opération est intéressante, car elle sera révélatrice de la fiabilité des réseaux sociaux. Souvent hyper réactifs dans la délivrance de l’information, ils sont également parfois mis à mal sur leur capacité à relayer des rumeurs.

Les interventions des journalistes seront diffusées en France sur France Info du 1er au 5 février à à 6 h 49, 9 h 17, 12 h 36, 17 h 17 et 22 h 40. Un bilan sera dressé par David Abiker le 5 février entre 8 h 30 et 9 h. Sur France Inter c’est dans l’émission quotidienne de Pascale Clark entre 8h30 et 9h que l’on en parlera.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • tibibs
    1 semaine... assez?
    1
  • themadcat
    on connait déjà la réponse...
    on va nous sortir que l'info sur les réseaux sociaux est une calamité, et bla et bla...
    c'est sûre c'est vrai, mais bon, qui va chercher de la vraie info sur FB ou twitter?
    2
  • mauki
    Ils ne le sont pas tant que ça puisque les journalistes des stations de radio TV leurs posent des questions en leurs demandant ce qu'ils pensent de…, comme ça ils savent ce qu'ils ce passent sans avoir à le lire sur la toile.
    Bof, ça leur passe le temps.
    0