Viré par Ruppert Murdoch pour ne pas être d’accord avec Steve Jobs

Gordon McLeodGordon McLeodLa scène se déroule en juin dernier au ranch de Ruppert Murdoch à Carmel en Californie. Le magnat de la presse, propriétaire entre autres du Wall Street Journal y organise quelques réunions. Steve Jobs vient participer à l’une d’elles sur le thème des applications iPhone et iPad.

Le patron d’Apple arrive en hélicoptère, car il ne compte pas s’éterniser chez Ruppert Murdoch. Fidèle à sa réputation d’exigence parfois poussée à l’extrême, il descend en flèche l’application du WSJ pour iPad. Pour lui l’interface est terrible, le contenu bien trop limité et sa vitesse bien trop lente.

Un échange viril mais correct

Gordon McLeod, responsable du pôle multimédia du journal ne prend pas très bien les remarques de Jobs et commence à engager un bras de fer avec lui devant l’assistance. Si l’on ne connait pas réellement les propos de McLeod, plusieurs témoins rapportent un échange musclé, sans réellement savoir si des insultes ont été prononcées.

On apprendra quelques mois plus tard son départ du WSJ effectif en septembre. Beaucoup y voient la conséquence de cette accroche avec Jobs, ami personnel du magnat Murdoch qui aurait très peu goûté les propos de son salarié. Cette raison n’est pas la seule, le départ de McLeod commençait à être évoqué depuis quelque temps, mais nul doute que cet événement aura été déclencheur de la procédure.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
16 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Gordon MCLEOD est le successeur de Duncan MCLEOD , un highlander .
    3
  • Anonyme
    cela ne fait que confirmer l'attitude totalement méprisante de Jobs envers tout le monde (et surtout ses propres clients!)
    0
  • airtux
    steve job un dictateur??
    0