L’accéléromètre de l’iPhone transformé en outil d'espion

Qui aurait pu penser qu’il fallait se méfier de la fonction accéléromètre de l’iPhone ? C’est pourtant la conclusion tirée d’une série de tests effectués par des chercheurs de l’Institut technologique de Georgie. Ces derniers ont prouvé qu’il était possible de retracer les mots saisis sur un clavier d’ordinateur en « écoutant » le son des touches avec un smartphone simplement équipé d’un accéléromètre.

Plus précisément, la technique consiste à repérer les touches actionnées par paire, de les situer sur le clavier puis de les comparer avec un dictionnaire de mots. L’équipe de chercheurs américaine reconnait que, malgré les 58 000 entrées du dictionnaire utilisé pour l’expérience, cela reste tout à fait théorique. La méthode est en effet très difficile à mettre en application, mais rencontre un taux de réussite impressionnant : près de 80%.

Plus efficace sur iPhone 4 que sur iPhone 3GS

« Nous avons d’abord essayé avec un iPhone 3 GS, et les résultats étaient difficiles à interpréter, explique Patrick Traynor, un des chercheurs du Georgia Tech. Nous avons ensuite essayé avec un iPhone 4, doté d'un gyroscope, et cela nous a permis d’éliminer le bruit du signal relevé par l’accéléromètre, et les résultats étaient alors bien meilleurs. Nous estimons que la plupart des smartphones conçus ces deux dernières années sont assez sophistiqués pour mener cette expérience. »

Présentés jeudi 20 octobre lors d’une conférence à Chicago, les résultats de cette étude montraient que certains développeurs mal intentionnés pouvaient éventuellement insérer le procédé (caché) dans une application disponible sur l’AppStore ou l’Android Market.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Alrim
    Ne faut-il pas pour ça que le smartphone soit posé sur le même plan de travail que le clavier ?
    0