La sortie de l'iPhone en France annulée?

En attendant l'iPhone 2 Et si le père Noël n’avait pas d’iPhone dans sa botte cette année ? Improbable il y a encore quelques jours, ce scenario désastreux est en passe de devenir réalité. C’est le journal Les Echos qui révèle, les difficultés rencontrés par Orange, l’opérateur promis à disposer exclusivement de la machine à signer des abonnements d’Apple, à parvenir à un accord avec la marque à la pomme.

Conflit d’intérêts

L'iPhone verra t'il le jour en france?Ces derniers jours, ce serait le numéro 2 du groupe français, Louis-Pierre Wenes, qui se serait rendu en personne à Cupertino dans le but de négocier la venue de l’iPhone en hexagone. Revenu bredouille, il a rendu encore plus crédibles les rumeurs du scénario catastrophe.

L’impasse

Steve Jobs présente l'iPhoneAu cœur de ces divergences, les 30% de bénéfices qu’Orange devrait reverser à Cupertino. Une marge que l’opérateur français estimerait abusive au vu du peu de garanties apportées par le constructeur sur le verrouillage de son appareil. En d’autres termes, le fait que l’iPhone soit déjà déblocable anéantirait, de fait, l’exclusivité d’Orange. La situation est plus que jamais dans l’impasse. Apple sait que la législation française l’empêchera de vendre à la fois son téléphone et les services auxquels il donne accès, d’où sa volonté de rogner un maximum sur la marge initiale. Cupertino n’est donc pas prêt à céder du terrain.

L’analyse : Au vu de ces éléments, les déclarations du PDG de France Télécom, affirmant que sa filiale commercialiserait bien l’iPhone, prennent une toute autre couleur. Celle d’une pression pour obtenir la commercialisation du fameux téléphone. Dans le bras de fer que se livrent Orange et Cupertino, il serait aisé de penser que le second a l’ascendant sur le premier. Or, pour être le succès commercial tant espéré, Apple ne peut se passer d’une diffusion internationale de son bijou. Malheureusement pour Steve Jobs, la législation française n’est pas une exception. Au moins en Europe…